13 raisons pour ne jamais lire Patrick Moindrault

Share Button

Faut-il accorder ou non sa confiance aux auteurs confidentiels, alors qu’une flopée de best-sellers vous tendent les bras, ou plus précisément leurs pages ?

D’emblée la réponse est bien entendu non ! Au travers d’un exemple… Celui de P. Moindrault (ce nom ne vous dit rien ? Tant mieux !) voyons objectivement pourquoi :

  1. Parce qu’il est moins risqué d’acheter un Marc Levy… Et vous pourrez ensuite le revendre sans problème. Avec un Patrick Moindrault, ce n’est pas gagné d’avance.
  2. Parce qu’il écrit des choses drôles (pas Marc Levy, l’autre) et hélas aussi des choses intelligentes, qui laissent à réfléchir sans en avoir l’air.
  3. Parce qu’il aime de vieux films bizarres comme « 21 Grammes », « L’armée des 12 singes » ou « Dans la peau de John Malkovich ».
  4. Parce que vous allez vous priver d’un temps précieux pendant lequel vous auriez pu regarder vos émissions préférées comme « The Noise », « Les Ch’tis à Calcutta » ou « Questions pour un Croupion ».
  5. Parce que tous les avis qu’il reçoit sur Amazon, disparaissent mystérieusement dès qu’il en obtient quelques-uns.
  6. Parce qu’il aime qu’on le lise… Et par voie de conséquence, celles et ceux qui le lisent.
  7. Parce qu’il s’apprête à sortir un nouveau livre.
  8. Parce qu’il est nul en marketing.
  9. Parce qu’il est trop bavard sur son blog.
  10. Parce qu’à la longue, il pourrait arrondir ses fins de mois, et devenir célèbre au point de vous pourrir un dimanche après-midi dans le canapé de Michel Drucker.
  11. Parce que si on ne l’arrête pas, il va sortir un nouveau bouquin tous les ans.
  12. Parce qu’il dresse des listes absurdes pour vous convaincre de ne pas le lire… Ce qui est raté si vos yeux sont arrivés jusqu’ici !
  13. Et tout simplement parce que vous risqueriez de passer un bon moment en sa compagnie, avec ce qu’il raconte.

Alors non, ne lisez pas Patrick Moindrault ! Convaincu(e) ?

Share Button

5 réflexions au sujet de « 13 raisons pour ne jamais lire Patrick Moindrault »

  1. Bonjour Patrick,

    J’adore ton article. Tout en finesse et subtilité comme d’habitude. J’attends la publication de « Se souvenir de la lune d’automne » avec impatience.
    Amitiés,
    Pierrick

  2. Bien sûr que non.
    Bien évidemment : il faut lire Patrick Moindrault.
    C’est un bon moyen :
    – de s’enrichir intellectuellement,
    – de se divertir,
    -d’admirer la plume de ce divin écrivain (oh quelle belle rime !).
    Vivement ta prochaine publication « Se souvenir de la lune d’automne ». Et pour les fans, ça vaut le coup.

  3. Bonsoir Pierrick,

    « Se souvenir de la lune d’automne » se précise… Finalement bien plus vite que prévu.
    Franchement, le résultat n’est pas mal du tout, mais je ne suis pas non plus très objectif !

    J’ai toujours su garder tes encouragements dans un petit coin de ma tête, et je t’en remercie.
    J’espère que ce roman sombre et optimiste te plaira… J’en serais très fier !

    Amitiés sincères.
    Patrick.

  4. Allons Murielle, divin écrivain ? Pour la rime d’accord, mais non c’est trop !

    On retrouvera dans « Se souvenir de la lune d’automne » mes obsessions habituelles d’une écriture à plusieurs niveaux de lecture, de ces faux-semblants qui fragilisent la réalité, de cette illusion du temps qui passe ; mais cette fois d’une manière renouvelée, et surtout d’une forme plus conventionnelle, plus introspective, plus sombre mais aussi optimiste.

    Alors voilà pour ce soir, j’en dirai plus bientôt…
    À suivre !

  5. Bonjour Patrick, L’écriture, quel travail de titan et en même temps quelle descente en soi hallucinante. En attendant la sortie de ton roman, je relis André Breton, un auteur que j’avais perdu de vue depuis mes 20 ans, soit depuis trois siècles. Breton est intéressant et relire « Nadja » est un vrai plaisir. Amitiés

Les commentaires sont fermés.