Les voix silencieuses de l’automne

Share Button

Une voix chaude unique, un esprit pétillant et un regard malicieux, un gamin de 92 ans qui attendait de voir l’autre Monde avec curiosité, gourmandise même – pour reprendre ses mots – nous a quittés. Je vous souhaite bon voyage, Monsieur d’Ormesson.

Un lapin posé
Au milieu de nos bouquins
Adieu Monsieur Jean

Quasiment deux mois après Jean Rochefort, l’automne nous prive de deux sacrés personnages ; deux phrasés inimitables et si envoûtants, deux sacrés sales gosses que finalement, nous n’avons pas su voir vieillir.

Share Button